FANDOM


Ligne 1 : Ligne 1 :
 
[[Fichier:Une_p'tite_mousse_au_relais_de_Saint-Ambroix.jpg|thumb|Une p'tite mousse au relais de Saint-Ambroix]]
 
[[Fichier:Une_p'tite_mousse_au_relais_de_Saint-Ambroix.jpg|thumb|Une p'tite mousse au relais de Saint-Ambroix]]
  +
"''La première gorgée de bière, c'est la seule qui compte (…) Ça commence bien avant la gorge. Sur les lèvres déjà cet or mousseux, fraîcheur amplifiée par l'écume, puis lentement sur le palais bonheur tamisé d'amertume. Comme elle semble longue, la première gorgée ! On la boit tout de suite, avec une avidité faussement instinctive. En fait, tout est écrit : la quantité, ce ni trop ni trop peu qui fait l'amorce idéale ; le bien-être immédiat ponctué par un soupir, un claquement de langue, ou un silence quyi les vaut ; la sensation trompeuse d'un plaisir qui s'ouvre à l'infini…''"
  +
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">Philippe Delerm : "La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules". Éditions L'arpenteur… Gallimard.</span></p>
   
+
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%">Ah ! La fameuse p’tite mousse ! Une famille célèbre pour les randonneurs… Avec ses cinq ou six filles et le garçon : Anne P’tite mousse, Justine P’tite mousse, Mélusine P’tite mousse, Emma P’tite mousse, Corinne P’tite mousse et même un garçon… Yann P’tite mousse…</p>
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">Ah ! La fameuse p’tite mousse ! Une famille célèbre pour les randonneurs… Avec ses cinq filles : Anne P’tite mousse, Justine P’tite mousse, Mélusine P’tite mousse, Emma P’tite mousse, Corinne P’tite mousse et même un garçon… Yann P’tite mousse… </span></p>
 
   
 
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">En pleine cagna, la simple évocation d’un verre de bière bien fraîche sur lequel perlent les gouttes de condensation déclenche des hallucinations et des propos incohérents chez les cheminants… En même temps qu’une salivation incoercible… </span></p>
 
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">En pleine cagna, la simple évocation d’un verre de bière bien fraîche sur lequel perlent les gouttes de condensation déclenche des hallucinations et des propos incohérents chez les cheminants… En même temps qu’une salivation incoercible… </span></p>
   
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">Des images de bistrot où l’on puisse s’asseoir, commander et boire aussitôt à petites lampées… Sans délai ! Et laisser le corps à l'abandon… Cette vision alimente les commentaires et les conversations… S’impose à l’esprit avant toute autre considération. Et même accroît le rythme du pas dès que l’on se rapproche de l’arrivée… </span></p>
+
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">Des images de bistrot où l’on puisse s’asseoir, commander et boire aussitôt à petites lampées… Sans délai ! Et laisser le corps à l'abandon… Cette vision alimente les commentaires et les conversations… S’impose à l’esprit avant toute autre considération. Et même accroît le rythme du pas dès que l’on se rapproche de l’arrivée… Et ce, malgré la fatigue extrême.</span></p>
   
 
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">Faut dire que la première gorgée de bière n’a pas la même saveur après 20 Km de marche au soleil que sur le zinc d’un bistrot parisien !</span></p>
 
<p style="margin-top:10.0pt;text-align:justify;line-height: 150%"><span style="font-size:16.0pt;mso-bidi-font-size:12.0pt;line-height:150%; font-family:"Times New Roman"">Faut dire que la première gorgée de bière n’a pas la même saveur après 20 Km de marche au soleil que sur le zinc d’un bistrot parisien !</span></p>

Version du décembre 30, 2011 à 18:30

Une p&#039;tite mousse au relais de Saint-Ambroix

Une p'tite mousse au relais de Saint-Ambroix

"La première gorgée de bière, c'est la seule qui compte (…) Ça commence bien avant la gorge. Sur les lèvres déjà cet or mousseux, fraîcheur amplifiée par l'écume, puis lentement sur le palais bonheur tamisé d'amertume. Comme elle semble longue, la première gorgée ! On la boit tout de suite, avec une avidité faussement instinctive. En fait, tout est écrit : la quantité, ce ni trop ni trop peu qui fait l'amorce idéale ; le bien-être immédiat ponctué par un soupir, un claquement de langue, ou un silence quyi les vaut ; la sensation trompeuse d'un plaisir qui s'ouvre à l'infini…"

Philippe Delerm : "La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules". Éditions L'arpenteur… Gallimard.

Ah ! La fameuse p’tite mousse ! Une famille célèbre pour les randonneurs… Avec ses cinq ou six filles et le garçon : Anne P’tite mousse, Justine P’tite mousse, Mélusine P’tite mousse, Emma P’tite mousse, Corinne P’tite mousse et même un garçon… Yann P’tite mousse…

En pleine cagna, la simple évocation d’un verre de bière bien fraîche sur lequel perlent les gouttes de condensation déclenche des hallucinations et des propos incohérents chez les cheminants… En même temps qu’une salivation incoercible…

Des images de bistrot où l’on puisse s’asseoir, commander et boire aussitôt à petites lampées… Sans délai ! Et laisser le corps à l'abandon… Cette vision alimente les commentaires et les conversations… S’impose à l’esprit avant toute autre considération. Et même accroît le rythme du pas dès que l’on se rapproche de l’arrivée… Et ce, malgré la fatigue extrême.

Faut dire que la première gorgée de bière n’a pas la même saveur après 20 Km de marche au soleil que sur le zinc d’un bistrot parisien !

FR

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .